Chenille processionnaire du pin

La chenille processionnaire du pin est la larve d’un papillon nocturne dont la femelle pond sur les aiguilles de pin entre le 1er juillet et le 15 septembre. L’éclosion a lieu environ 40 jours après la ponte et la jeune chenille va se nourrir exclusivement d’aiguilles de pin. A partir de janvier-février, elle descend des pins en processions pour s’enfouir dans le sol où elle se transforme en chrysalide.chenille-processionnaire
 
Que faire et quand intervenir ? 
Durant l’hiver, la chenille s’abrite dans des nids réalisés à l’aide de fil de soie que l’on peut aisement voir sur les pins. Au printemps elle migre depuis le tronc vers le sol afin d’aller s’y enterrer. C’est à ce moment que le piégeage s’avère efficace, par la collecte de la chenille dans des eco-pièges fixés sur les troncs.
 
Des dégâts importants.
Attention, cet insecte est nuisible et dangereux ! En effet, une fois installé, il cause de nombreux ravages sur les résineux et notamment sur les pins. Il est aussi et surtout nuisible à la santé des personnes et des animaux domestiques. Pour les arbres, la chenille entraine des défoliations qui peuvent parfois causer la mort des branches de la cime.
D’un point de vue humain, la chenille processionnaire porte des poils microscopiques très urticants, pouvant provoquer des démangeaisons , œdèmes, troubles oculaires. Ainsi, le contact avec les soies urticantes de la chenille peut entraîner des atteintes cutanées. Chez l’homme, on constate également l’apparition d’allergies pulmonaires.
 
Techniques de lutte.  
Pour stopper la propagation de la chenille processionnaire, il convient à chaque propriétaire ou locataire du terrain infesté de procéder à l’éradication des nids.
Le traitement mécanique doit être fait avant la fin de la première quinzaine du mois de mars. Il s’agit d’enlever le nid puis de le brûler, une opération à réaliser avec un équipement adapté.
Ce type de traitement est compliqué, c’est pourquoi il est conseillé de faire appel à un professionnel.
Le reste de l’année, il est recommandé d’utiliser un traitement chimique préventif à l’aide d’un insecticide biologique homologué.
Il existe aussi des pièges écologiques destinés à capturer la chenille lors de sa migration :
le nichoir à mésanges… Ces gracieux oiseaux insectivores peuvent en une seule journée dévorer une quarantaine de chenilles, prélevées directement dans l’abri de soie….
En tant que citoyen, nous comptons sur votre implication afin de participer à l’éradication de la chenille processionnaire. Merci de votre participation à cette action globale d’intérêt public.
 Liens pour en savoir plus : la FREDON cliquez ici 
 l’annuaire des professionnels cliquez ici